Forum de jeu de rôle sur l'univers Marvel
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

    Revenir en haut Aller en bas
Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames.
Page 1 sur 1
avatar
Alec P. Law
Confrériste
Confrériste
Date d'installation : 13/08/2015
Messages secrets envoyés : 34
Crédit :
Copyrights : SweetyBB
Avatar : Hayden Christensen
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames. Mar 18 Aoû - 8:42
CLIK
Alec P. Law
feat. Hayden Christensen
Nom :  Law
Prénom :  Alec Paul
Âge :  30 ans
Date et lieu de naissance :  Londres, le 28 août 1985
Nom de code :  Pulse
Statut :  Célibataire
Orientation sexuelle :  Hétéro
Profession :  Avocat
Groupe :  Our ideal, a pure blood
Genre :  Mutant
Pouvoir(s)/Aptitude(s) :  Alec ne possède qu’un seul et unique pouvoir celui de se téléporter où bon lui semble, que ce soit à trois mètres ou à trois mille kilomètres. Il n’a absolument pas besoin d’avoir déjà visité le lieu dans lequel il souhaite se téléporter, il a seulement besoin de le visualiser. Un paysage de carte postale, une photo dans un magasine, cela suffit. Il peut emmener avec lui des objets – même des voitures s’il le souhaite – et des personnes.

La téléportation est instantanée, peu importe la distance géographique qui sépare son lieu de départ de son lieu d’arrivée. Cependant ses trajectoires peuvent varier de quelques mètres si Alec est chargé. En effet, plus il voyagera encombré, plus sa téléportation sera imparfaite. Il n’a aucune limite géographique si ce n’est l’énergie que lui prennent les longues distances. Il en va de même si Alec décide de se téléporter en compagnie de nombreuses personnes. Ce genre d’effort le vide quasiment complètement de sa force et je vous conseille de ne pas lâcher prise car vous pourriez vous retrouver déposés au milieu de l’océan.

A part ces petites faiblesses, Alec excelle dans son domaine. Il a une parfaite maîtrise de son don et n’en fait pas toujours bon usage.

Vous l’aurez bien compris, à part ce pouvoir extraordinaire, Alec ne possède aucune faculté hors du commun. Il est mortel et une balle en pleine tête le tuerait au même titre qu’un humain.

Maîtrise des pouvoirs/dons :  75/100
CLIK
Prénom / Pseudo :  SweetyBB
âge :  bientôt 25
Comment as-tu connu le forum ? :  Je suis la co-fondatrice
Fréquence de connexion :  4 jours par semaine en moyenne, rarement les week-end
Code règlement :  Validé par moi-même
remarque(s) :  ALEC EST DANS LA PLACE
≈ 001. Alec est un véritable de voyages. Malgré le fait qu’il ait déjà presque tout visité, il ne se lasse jamais. ≈ 002. Il aime beaucoup faire la fête. Ses obligations professionnelles l’empêchent d’en accumuler énormément le même jour, mais parfois il se laisse tenter… Barcelone, Ibiza, Las Vegas… Tout ça en trois heures ! ≈ 003. Il a un caractère assez spécial… Un moment pas sérieux du tout et celui d’après… Il est très difficile à cerner. ≈ 004. Son don a développé chez lui une forme d’hyperactivité. Il ne peut pas rester cinq minutes sans rien faire. ≈ 005. Peut-être est-ce ses origines de gosses de riches ou bien ces années de galère dont il a réussi à se sortir indemne, mais Alec est très vaniteux. Il prend tout le monde de haut et adore ça. ≈ 006. Alec est trop protecteur envers les personnes qui lui sont chères. Il ferait tout pour elles. ≈ 007. C’est un véritable coureur de jupons. Sa devise ? Jamais plus d’une fois avec la même ! ≈ 008. Il n’est avocat que des personnes mutantes. Il gagne presque toutes ses affaires. ≈ 009. Il fume comme un pompier et il aime picoler et ça lui a déjà joué des tours lors de ses téléportation… ≈ 010. Il recherche des informations sur son père.

fiche codée par sweetybb
avatar
Alec P. Law
Confrériste
Confrériste
Date d'installation : 13/08/2015
Messages secrets envoyés : 34
Crédit :
Copyrights : SweetyBB
Avatar : Hayden Christensen
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames. Mar 18 Aoû - 8:43
CLIK
Histoire
Alec est né à Londres le vingt-huit août mille neuf cent quatre-vingt-cinq, à quatre heures trente du matin. Il a passé toute son enfance dans la sublime Londres à jongler entre cours de piano, sport, cours de littérature française et j’en passe. Son père, Paul, était un riche héritier et passait son temps à « gérer ses affaires ». Elles n’étaient pas toutes professionnelles, Alec en a la certitude,  mais sa mère ne lui a jamais rien reproché. Quoi qu’il en soit il n’était pas souvent là, mais tenait à vérifier lui-même si l’apprentissage de son fils avançait convenablement. Alec est persuadé qu’il cherchait à en faire un autre lui et il n’imaginait pas à quel point ça allait être le cas.

Toute sa vie d’enfant s’est passée pour le mieux. Il avait des amis à l’école, une bonne vie sociale et il n’a jamais manqué de rien. La relation qu’il entretenait avec son père était froide et c’est sans honte qu’il avoue qu’il le craignait un peu. Il n’a pas même un souvenir de son père le prenant dans ses bras, c’est pour vous dire… Mais sa mère, Lilian, avait assez d’amour pour deux. Jamais il n’oubliera le temps qu’ils ont passé ensemble. Outre son éducation, Lilian voulait tout le temps lui faire plaisir. Il se souvient des soirées qu’ils passaient dans l’une des plus grandes fêtes foraines du pays. Elle acceptait de l’accompagner absolument partout : sauf dans la grande roue. Elle avait le vertige. Toute sa vie il a rêvé de cette grande roue. Pour lui, c’était une signe de puissance absolue, pouvoir survoler le Monde ainsi… C’était magique.

Son entrée au collège – dans l’un des meilleurs du pays cela va de soi – a été le début de sa carrière de séducteur. Il y a brisé ses premiers cœurs mais y a également rencontré les premières peines de cœurs, celles de ses amis, celles qui l’ont dégouté à jamais de ce sentiment stupide que l’on appelle « l’amour ». En somme, il avait une vie tout ce qu’il y a de plus banale et était loin de se douter que tout allait changer, subitement.  

Les choses ont commencé à se compliquer lors de son quatorzième anniversaire. C’était la fin de l’été et son père avait passé la semaine entière auprès de famille : on aurait dit un autre homme. Alec était ravi de ce changement (il l’avait même accompagné dans la grande roue !) même si à ses yeux il n’était toujours pas l’exemple du père idéal – on ne refait pas un homme, surtout pas en sept jours de temps – mais cette semaine fut surement la meilleure de toute sa vie… Jusqu’à cette fameuse nuit.

Souvenir.
Un bruit fracassant de verre brisé résonna dans toute la maison et arracha violemment Alec de son sommeil. D’un regard brumeux il jeta un œil à son réveil qui affichait trois heures du matin. Un cambrioleur, pensa-t-il. Le rythme cardiaque d’Alec s’accéléra. On a beau être courageux, à quatorze ans on reste terrifié par ce genre d’évènements. D’autant plus que le manoir immense dans lequel il vivait faisait l’objet de grand nombre de convoitises. Il sortit de son lit et alla se faufiler dans la chambre de ses parents, terrifié. Son père était au bord de la fenêtre en train de scruter l’extérieur avec anxiété. Sa femme était agrippée à lui et demanda, d’un air horrifié « Mais qu’as-tu fait ?! ». Alec avait la respiration saccadée ce qui trahit sa présence et son père se précipita vers lui. Il lui agrippa les épaules. « Alec, cache toi et ne sors de ta cachette que quand je te le dirais ! » Il poussa son fils vers l’armoire et celui-ci s’y cacha sans se faire prier. Lorsqu’il referma les portes, des hommes en uniforme et solidement armés pénétrèrent dans la pièce. L’espace entre les deux portes de l’armoire laissait entrapercevoir la scène terrible. Alec se serait bien passé du spectacle, c’est pourtant ce qui allait lui sauver la vie. Paul se mit devant Lilian pour la protéger et hurla qu’elle n’avait rien à voir avec « ça ». Mais les hommes n’écoutaient rien. Un coup de feu retenti, faisant vibrer l’armoire dans laquelle Alec se trouvait et son père fut touché à l’épaule. Il s’effondra au sol et essaya vainement de se relever. Sa mère hurla et les hommes se précipitèrent sur elle. C’est pourtant avec un certain ménagement qu’ils lui saisirent le bras. « Tout est sous contrôle. » Ils emmenèrent Lilian dans le couloir et l’un d’eux donna un coup de pied dans la mâchoire de Paul avant de se diriger vers la table de nuit et de saisir le cadre photo qui était posé dessus. Alec, tremblant, ne dit aucun mot, mais son cœur manqua un battement lorsqu’il entendit l’homme dire « Il a un rejeton. Il est comme lui, c’est évident. Trouvez l’enfant ! » Affolé, Alec posa les yeux sur le corps presque inerte de son père. Celui-ci regarda dans sa direction avec tristesse, comme pour lui dire « désolé. » « LA ! » Hurla alors celui qui semblait être le chef. Il se rua vers l’armoire. Alors, pris de panique, au comble de la peur, Alec ferma les yeux avec force. Lorsqu’il les rouvrit il n’était plus au milieu d’un tas de costumes, mais assis dans la plus haute cabine de la grande roue.

Il fallut un certain temps à Alec pour comprendre ce qui s’était passé. Incapable de bouger, il avait dû attendre toute la nuit pour qu’un homme – un gardien sans doute – ne vienne le faire descendre, hurlant qu’il n’avait pas le droit de rester dans la roue après la fermeture du parc. Sans écouter un mot, Alec s’était précipité hors du par cet avait couru en direction du manoir familial. Lorsqu’il était arrivé – en fin de matinée – le manoir avait été complètement vidé. Il n’y avait plus personne et un panneau où était marqué « à vendre » venait d’être planté. Jamais plus Alec n’entendit parler de ses parents. Après ce jour Alec a passé plusieurs mois seul, à voler pour survivre, à squatter des maisons vides et à inventer toutes sortes de mensonges pour expliquer à l’école pourquoi le manoir avait été vendu. Il était trop fier pour demander de l’aide à ses amis, trop apeuré à l’idée qu’ils le retrouvent pour aller voir une assistante sociale.

Loin du luxe qu’il avait toujours connu, ces mois de mensonges furent les plus difficiles de toute sa vie. Jour après jour il avait tenté de réitérer l’exploit qui lui avait sauvé la vie. Il cumula échecs sur échecs mais ne s’arrêta aucunement d’essayer pour autant. Et, un jour enfin, alors qu’une image sublime de New York se trouvait dans un magazine qu’il lisait, il réussit enfin à se téléporter. Il avait dix-huit sans à cette époque et allai bientôt obtenir son diplôme. C’était le début de sa nouvelle vie.

Il réussit son inscription à Harvard et profita de son « don » – qu’il ne comprenait toujours pas – pour se faufiler dans divers endroits où de l’argent était accessible. Il n’est aujourd’hui pas très fier de ses années de larcins, mais il faut avouer qu’elles ont été nécessaires. Il a continué sa petite vie de libertin et de séducteur tranquillement, tout en se demandant ce qui avait bien pu arriver à sa famille et ce qui justifiait l’arrivée soudaine dans leur vie de ces hommes armés et sans cœur. Il continuait d’avoir peur qu’ils ne viennent pour lui et c’est pourquoi il s’était exilé dans la ville de New York où tout lui semblait possible.

Il ne savait toujours pas comment ses prouesses étaient possibles jusqu’au jour où le mot « mutant » apparu sur tous les écrans et tous les journaux de la ville. Ainsi dont il existait des humains aux cellules naturellement différentes qui possédaient des facultés supérieures aux humains dits « normaux ». Tout s’expliquait. Il était l’un deux. Les mots du tortionnaire lui étaient subitement revenus en mémoire. « Il est comme lui, c’est évident. » Son père était-il un mutant ? Etait-ce pour cela qu’il avait été enlevé, voire tué, avec sa mère ?

Son diplôme en poche et son stage terminé, il a décidé de défendre la cause des personnes comme lui, des mutants. Il y a cinq ans, le gouvernement a trouvé un antidote contre la mutation dont ils étaient tous « atteint ». Ils étaient aux yeux de tous atteint d’une maladie infecte. Lui voyait plutôt ça comme l’évolution de la race humaine. Cet antidote a réduit à néant un grand nombre de mutants. Lui a réussi à passer outre et a décidé de rejoindre la Confrérie de Magnéto pour se battre parmi les siens contre ces humains intolérants. Il n’éprouve pas une haine irrémédiable contre la race inférieure mais il déteste par-dessus tous ceux qui ont des idées néfastes sur les mutants. Pour lui ce sont des idiots qui ne se rendent pas compte que les mutants sont l’avenir. Alec ne tue pas par plaisir, mais si quelqu’un se tient devant lui, et surtout contre lui, il n’hésite pas une seule seconde. Il rit beaucoup face aux interventions des Avengers qui fascinent tellement les humains. Sérieusement ? Un super soldat décongelé, une mutante aux cheveux rouges et au décolleté plongeant ? Et là ces abrutis d’humains n’ont pas peur ? Non vraiment, Alec ne comprend pas. Voilà qu’en plus des méchants se repentissent et tentent de sauver cette vermine. Il est vraiment temps que Magnéto prenne les choses en mains.

fiche codée par sweetybb

Invité
Invité
---------------✄---------------


Marvel Age of Glory

Re: Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames. Mar 18 Aoû - 12:09
CLIK
Bienvenue parmi nous, Alec!

Bonne rédaction
avatar
Vincent Godhammer
Confrériste
Confrériste
Date d'installation : 05/08/2015
Messages secrets envoyés : 248
Crédit : 188
Copyrights : (c)Neige
Avatar : Luke Evans
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t55-vincent-g-o-i-was-saving-you


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Un peu d'organisation et ça devrait aller !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames. Mar 18 Aoû - 12:42
CLIK
Il est là... Bienvenue Alec

---------------✄---------------
"Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured."

no sacrifice, no victory:
 
avatar
Steven Rogers
Avenger
Avenger
Date d'installation : 04/08/2015
Messages secrets envoyés : 164
Crédit : 12
Copyrights : twisted lips
Avatar : Chris Evans
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t49-captain-america-jai-dormi-pe


Marvel Age of Glory

Re: Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames. Mar 18 Aoû - 17:36
CLIK
Tu sais que t'es pas dégueu toi dans ton genre !!
Bienvenue à toi mon petit !!
Je vais prendre un malin plaisir à botter ton petit cul !

---------------✄---------------
Captain America. Steven Rogers.
by lizzou.
avatar
Alec P. Law
Confrériste
Confrériste
Date d'installation : 13/08/2015
Messages secrets envoyés : 34
Crédit :
Copyrights : SweetyBB
Avatar : Hayden Christensen
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames. Mer 19 Aoû - 12:00
CLIK
Merci à tous ! Hâte de le rejouer ce sale gosse

---------------✄---------------
.
Contenu sponsorisé
---------------✄---------------


Marvel Age of Glory

Re: Messieurs les jurés, cet homme est coupable ! → Alec Law, le Dom Juan de ces dames.
CLIK
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Living Well Neutrogena homme -terminé-
» Bonsoir Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs
» L'homme marche, la femme se perd [PV MAHJONG]
» partition Un Homme Debout Claudio Capéo
» AcronisTrue Image Home 2010 Netbook Edition : est-ce que ça vaut le coup ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel → Age of Glory :: First class :: Il était une fois la vie :: Candidatures validées-