Forum de jeu de rôle sur l'univers Marvel
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

    Revenir en haut Aller en bas
Infiltration improviser (pv Soren)
Page 1 sur 1
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Infiltration improviser (pv Soren) Mer 26 Aoû - 23:37
CLIK
Staten Island,  port Newark-Elizabeth Marine Terminal, 00h20

Les camionnette de livraison, au nombre de cinq, roulèrent entre les conteneurs en acier jusqu'à un entrepôt où les attendaient un autre groupe de véhicule du même modèle stationner en arc de cercle. Les chauffeurs et passager étaient disperser ça et là, des uzi ou des mitraillettes dans les mains, pour monter la garde. Les nouveaux arrivant firent tourner leur véhicules l'un après l'autre et les reculèrent jusqu'à être a vingtaine de mètres des hommes armées. Puis les portes s'ouvrirent en même temps et d'autres hommes en sortirent. le chef des deux groupes s'avancèrent et se saluèrent.


-Mr grey, dit le premier chef qui avait une cicatrice au visage qui lui barrait l'oeil gauche, tout ce passe bien ?

-Très bien, M'sieur. juste une épine dans nos pied qu'il faut réglé tout de suite.

-J'aime pas les surprise quand je boss, grey !..

-venez, vous allez comprendres.

Les deux hommes marchèrent dans l'entrepôt jusqu'à un panneau de contrôle qui pendait le long d'un énorme cable et Grey s'empressa d'expliquer la situation a son associé.

-On était en plein travail, quand, il attrapa le panneau de controle et appuya sur le bouton marquer d'une flèche pointant vers le bas, quand ce type c'est pointé.

Soudain un bruit mécanique venant du fond de l'entrepôt résonna jusqu'au oreille des gangsters. Et la silhouette d'une masse pendu par des câbles se dessinait a l'horizon. À mesure que la silhouette était guider vers eux, le balafré pouvait voir avec son oeil valide que les câbles étaient des chaines et que la silhouette était celle d'un homme, fixé là-haut de façon ridicule comme une marionnette de bois avec des ficelles aux membres.

-il a tuer six de nos gars avant qu'on arrive a le maîtriser.

-pourquoi tu la pendu la haut, fou lui une balle dans la tête et arête de me faire perdre mon temps avec ce genre de connerie., grogna le borgne.

-on lui a vider deux chargeur dans le ventre..et sa l'à juste fait rire.

-alors balance le dans un conteneur et lâche la dans l'eau. J'ai déjà perdu trois cargaison a cause du punisher, j'ai pas envie perdre le quatrième parce que t'es trop con pour savoir comment te débarrasser d'un type de ce genre !. j'vais superviser l'échange avec les jap, ils devraient arriver dans dix minutes. Alors profites en pour le faire disparaître !.

-bien m'sieur


Keiji observait les trafiquant du haut de son perchoir imposer. Les chaines lui entouraient les bras, la taille et les jambes, l'empêchant de bouger et le moindre mouvement provoquaient un cliquetic qui pouvait déclarer ses intention de libération. Sa présence ici n'était pas prévu, il s'était imposer cette mission improviser depuis le début par ses soins et cela impliquait aussi qu'il n'aurait pas de renfort, ni d'assistance sur le terrain et que personne n'était actuellement au courant de cette intervention. Il avait juste prit soin de savoir si les forces de l'ordre avaient un agent sous couverture ou tenterait une intervention ici ou plus tard. Mais rien de ce genre n'était prévu, cette échange de drogue et d'argent étaient totalement inconnu de la police de New York. Sans oublier qu'il n'avait aucun uniforme du proac, ni de badge ou sa tenu habituel, il était en civil. Un jean bleu délavé, t-shirt blanc et une veste courte en cuir l'habillait. Son plan était simple, attendre et observer, mais la patience n'était pas son fort et il avait décider d'entré en action. Réalisant son erreur après avoir tuer six hommes, il s'était laisser capturer et les trafiquants l'avaient attacher au sommet de chargeur après avoir tenter de le tuer sans succès.

Pendant ce temps de réflexion pas très existentiel, Keiji en avait profiter pour le point sur la situation. Il avait compter une vingtaine d'homme armées près des véhicules, une dizaine attendaient en retrait au fond de l'entrepôt et surveillait une cargaison de drogue, cacher dans des caisses marquer  Lincoln delivery inc . Il savait maintenant qui servait de couverture pour les livraisons, il lui restait a savoir qui allait en profiter.

Il observa un moment Grey, ce dernier se dirigeait avec cinq hommes vers la grue de chargement qui sortait les gros conteneur en métal des navire-cargos de jour. Entre temps un autre convoi de véhicule arrivèrent et des yakuza en sortirent. Les discutions brève et formel commencèrent, alors que les échanges débutèrent également. Keiji décida qu'il en savait assez et passa a l'action. Il attrapa la chaîne tendu a son poignet et tira légèrement. Un maillon cassa et la tension de la chaîne autour de lui diminua jusqu'a lui laisser assez de jeu pour se libérer sans trop attirer l'attention.

Au sol, personne ne pouvait le voir, voyageant entre les colonnes de caisses de bois et de boites de carton. Il se dirigea vers les hommes qui surveillait les colis de drogues, monter sur des chariot prêt a être tirer pour la donner aux Yakuzas. L'un d'eux avait l'arme favorite et unique de Keiji, un couteau de chasse très spécial. Prendre de la hauteur pour surprendre ses adversaires étaient la clé, l'effet de surprise provoqueraient assez de confusion pour intervenir avant même qu'ils ne comprennent ce qu'ils se passent. Il approcha de sa première cible, un angle d'attaque rapide pour le mettre a terre et enchaîner sur le suivant. Il se laissa tomber, un coup de poing sur la tempe assomma son adversaire et fonça sur le prochain, le planquant au sol avec une clé de bras et un coup au visage pour le mettre K.O. Keiji bondit sur sa troisième cible, le poussant sur un autre garde avant de les faire s'entrechoquer leur tête, puis désarma un autre homme avant de le rendre dans les bras de morphé. Les derniers gardes furent mit hors d'état de nuire et Keiji se mit aussi a les fouiller,très avide de chercher son arme. Il la trouva, l'inspecta avant de testé son fonctionnement par réflexe.

La lame s'allongea  en même temps que le manche jusqu'à ce que le tout atteigne plus de trois mètre de long et prennent la forme d'une lance. La lame produisit également deux autres pointes courbé. L'arme se transforma a nouveau, la hampe diminua en taille, alors que les deux pointes retournait dans la pointe principal qui elle se courbait légèrement en même temps qu'elle prenait un peu plus de longueur. La lance était devenu un sabre et Keiji tenait l'arme a deux mains, regardant l'ensemble de son bien le plus précieux avec un oeil, tantôt admiratif, tantôt satisfait. Le sabre redevint un couteau comme le voulait Keiji, alors que ce dernier se dirigeait maintenant vers le lieux de l'échange.
avatar
Sören Savaric
Indépendant
Indépendant
Date d'installation : 21/08/2015
Messages secrets envoyés : 160
Crédit : 298
Copyrights : Neige
Avatar : Laurence Leboeuf
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t101-lorsqu-on-essaye-de-dompter


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Je suis disponible !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Jeu 27 Aoû - 7:59
CLIK
Il y a quelques semaines, elle avait entendu parlé qu'une importante transaction de drogue allait avoir lieu. Sören avait donc été se renseigner et avait découvert qu'il y avait donc quatre-vingt mille dollars en jeu. Il ne fallait pas ce voiler la face, ce n'était nullement la drogue qui l'intéressait, d'ailleurs vous ne voulez pas la voir sous les effets d'une substance illicite. C'était et de loin, le montant d'argent qu'elle pourrait acquérir aussi rapidement si seulement son plan fonctionnait à la perfection et si elle s'y tenait. Après tout, elle n'avait pas seulement hérité de ses pouvoirs de la race draconienne. Elle avait passé ses derniers jours à courir un peu partout, tout trouver tout ce qu'elle avait besoin de savoir pour réussir son coup, elle avait même réussit à subtiliser un plan des lieux de l'échange.

Le jour même de la transaction, elle avait réussie à entrer dans les lieux par une entrée, peu visible et de petite taille, tout de même assez grande pour qu'elle puisse s'y faufiler sans être vu par qui que ce soit. Le problème étant qu'elle était arrivée bien trop de bonne heure, empresser comme elle l'était, elle était arrivée là-bas en plein milieu de l'après-midi. Mais elle ne pouvait pas sortir, au cas ou que quelqu'un la voit ou bien qu'avec son TDAH elle oublie simplement de revenir à la bonne heure cette fois, ce qui aurait de fâcheuses conséquences pour elle. Il fallait maintenant qu'elle s'occupe l'esprit, ce qu'elle fit en grimpant au point le plus haut possible, d'où on ne pourrait pas la voir. Mais rendu a destination, par manque d'idée pour se divertir entre temps, fallait croire fait des push-up n'était pas assez stimulant, elle finit par s'endormir.

Des personnes commençaient à ce mouvoir tout en bas, ce qui eut pour effet de sortir l'inhumaine de sa torpeur. Se frottant les yeux avant de les ouvrir et regarda vers la source de tout ce bruit, pour y voir les criminels, ainsi qu'un homme suspendu dans les airs, elle ne savait pas ce qu'il faisait ici et de toute façon elle s'en fichait un peu. Fouillant rapidement du regard, elle trouve rapidement les deux mallettes qu'elle convoitait. Le problème, c'est qu'elle n'avait pas pensé qu'elles seraient menottes aux poignets de deux larbins. Mais qu'importe, ce n'était pas eux qui allaient l'empêcher d'atteindre son but. Après avoir mis son demi-masque et le capuchon de sa veste, elle commença sa longue descente, arrivant lentement vers eux, le moindre faux pas, pourrait les avertir de sa présence trop tôt.

Elle y était presque, maintenant il lui fallait une distraction, ce pourquoi elle n'eut pas à réfléchir bien longtemps puisque l'homme dont il voulait se débarrasser, avait réussi à se libérer de ses entraves. Voilà le moyen de diversion idéal. Pendant que les gardes étaient occupés à rechercher leur fugitif, accroupie dans l'ombre, elle s'approchait des hommes tenant les mallettes par derrière. Attendant d'être le plus proche possible pour se relever, attraper la tête de chacun des hommes et les fracasser ensemble pour les assommer. Alors qu'elle commençait à scier la main d'un des mâles homo-sapiens.


« Patron, il y en a un autre. »

*Bon pas le temps d'y aller tranquillement, il faut donc utiliser la force.*

Elle brisa l'os de l'homme à l'endroit où elle avait fait l'entaille avant d'arracher le reste du membre. Valise en main elle s'en servi pour assommer l'autre homme qui avait averti ses camarades de sa présence.  Pour ce qui est de l'autre détenteur de mallette, fort heureusement qu'il était inconscient lui aussi, car elle venait d'utiliser sa force et ses griffes pour arracher son bras. À défaut de pouvoir se débarrasser du membre excédentaire tout de suite, elle allait pouvoir s'en servir comme d'une arme. Entendant les pas empresser des hommes, elle les attendait de pied ferme. Il ne fut pas beaucoup de temps pour qu'une véritable bastonnade démarre entre eux. Se servant du corps de l'un d'eux pour encaisser les balles de fusils et ripostant à coup de griffes ou bien de bras fraichement découper. Dans tout le tumulte de l'action, elle ne s'était même pas rendu compte que l'inconnu de tout à l'heure s'était joint aux festivités et elle lui donna même un coup de griffe en plein visage.
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Jeu 27 Aoû - 9:16
CLIK
Le chaos s'était emparer du port. Les trafiquant tirait sur une voleuse opportuniste, alors que les yakuza continuait d'embarquer leur marchandises. Ils avaient payé pour cette drogue, ils n'avaient pas a se mêler de ce genre de chose. Certain hommes s'étaient approcher de la voleuse pour tenter de lui reprendre l'une des mallettes, mais elle les avaient repousser sans trop de mal et lorsque Keiji voulu intervenir, il s'était approcher de trop prêt de la voleuse et s'était prit..un coup de griffe ?!.

Pendant un bref moment il la regarda, le visage couvert d'une capuche et d'un masque qui cachait son identité, mais il put voir une mèche de cheveux roux dépasser de la cagoule et ses yeux bleu semblable a deux saphirs. Il avait déjà vue ce genre de détail chez quelqu'un qu'il avait connu,  il y a quelque année. Mais réfléchir autour d'une fusillade n'était pas le meilleur des endroits. Il devait y remédier. Concentrant ses pouvoirs, il pouvait sentir les nuances climatique du ciel et l'énergie montait en lui, une puissance brute, ennivrante et désireuse de sortir au plus vite. Souffler le vent, faire gronder le ciel, faire pleuvoir et tomber la foudre. Ce pouvoir voulait sortir et faire le chaos, Keiji y aurait céder avec plaisir, mais il avait une autre idée en tête. Plus subtile, plus intelligente et sournoise. Ses yeux avaient prit un teint bleu et lancait de petit éclair, alors que des marques du même bleu de ses yeux se formait a mesure qu'il usait de son pouvoir.

L'air devint plus humide, le vent se leva doucement et un brouillard se forma dans le port. Opaque, aveuglant, incapable de voir a deux mètres devant soit. Satisfait, Keiji passa a l'offensive. Son arme était devenu un sabre et d'un coup il coupa en deux le premier trafiquant qu'il croisa. Les coups de feux avaient cesser et bien vite, on pouvaient entendre chacun de ces hommes gueuler : j,vois rien !, vous êtes les gars !...hého !. L'un d'eux parla, mais fut interrompu par une lame et ses paroles ne furent qu'un gargouillis intelligible qui provoqua la peur parmi ses confrères. L'un d'eux, le doigt sur la gachette, tira une rafale et toucha quelqu'un. Un corps tomba au sol, suivit d'une série de jurons.


-putain de sale con, connard d'enfant salaud !..tu m'a tiré dessus sale batard !..arrg..si jte trouve..putain jte fais avaler mon chargeur

-Désolé patron !, dit l'homme

Grey pointa son arme vers l'endroit d'ou venait la voix et distingua une silhouette. il tira et l'homme s'effondra.

-t'es pardonner...crétin !. Ceux encore en vie crier !.

Une dizaine de voix se firent entendre de tout les côtés. Grey était rassurer et leur ordonna de se rassembler. Ce qu'ils firent et soudain le brouillard se leva, une pluie se mit a tombé a grosse goute. C'est alors qu'il leur tomba dessus, une ombre trop rapide pour voir où il frapperais. Keiji frappa son premier adversaire au plexus solaire d'un coup de poing avant de glisser sa jambe sur le sol en arc de cercle pour le faire tomber. D'une main ferme il attrapa la cheville d'un autre homme, le soulevant de terre sans difficulté pour le projeter deux mètres dans les airs pour le laisser tomber. Un coup de sabre et l'arme d'un autre ennemi fut briser, juste avant sa mâchoire d'un coup de pommeau. Le sabre tourna dans sa main, changeant de forme dans l'élan pour devenir un bâton, pour désarmer un autre homme d'un coup au poignet, un autre au visage suivit d'un dernier a l'arrière de la jambe pour l'envoyer au sol. Il ne restait plus que six hommes, armé et prêt a lui tirer dessus.

-hé j'ai une nouvelle choc pour vous !, dit-il avec un large sourire.

-ah ouais, et c'est quoi, trou du cul ?, demanda grey le doigt sur la gâchette de son arme

-j'dirais que le courant passe bien entre nous.

Il leva son bâton et frappa l'une des extrémité au sol et soudain un flash de lumière bleuté les aveugla un bref moment avant que des éclairs en forme d'arc de cercle ne viennent les frappé pour les pousser dix mètres derrières et que leur corps fumant légèrement s'écroule lourdement sur le sol. Keiji regarda autour de lui, les Yakuza étaient partit, mais ce n'était qu'un détail, il leur donnerait la chasse dans quelque instant. Pour le moment, il devait savoir l'identité de la voleuse, il se fichait bien de l'argent, elle pourrait le garder. Il voulait seulement confirmer ses soupçons sur son identité.
avatar
Sören Savaric
Indépendant
Indépendant
Date d'installation : 21/08/2015
Messages secrets envoyés : 160
Crédit : 298
Copyrights : Neige
Avatar : Laurence Leboeuf
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t101-lorsqu-on-essaye-de-dompter


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Je suis disponible !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Ven 28 Aoû - 6:52
CLIK
Étrange l'homme n'avait aucune marque sur le visage et ce malgré le fait que ses griffes étaient assez tranchantes mercis. Un mutant peut-être? Une rapide inspiration pour réduire son hypothèse à néant, les mutants ayant la même odeur de base qu'un humain, mais « shut » n'allez pas dire cela à Magneto et ses fanatiques.  Non, dans son cas, c'était une odeur particulière, elle lui rappelait quelque chose ou plutôt quelqu'un. Cependant, cela c'était perdu dans le méandre de ses souvenirs. Elle ne chercha pas à fouiller dans sa mémoire pour reconnaitre le propriétaire de ce corps. Surtout qu'il commençait à passer à l'offensive, contre les criminels, donc on ne peut pas dire que c'était le bon moment pour poser des questions.

Alors que la visibilité devenait de plus en plus nul, heureusement qu'elle avait tout de même une meilleure vue qu'un humain lambda, elle regarda autour d'elle. Elle essayait de se repérer ou avoir une idée d'où était sa porte de sortie. Contrairement à l'asiatique, elle n'avait aucunement l'intention de rester plus longtemps dans ce lieu. Elle allait laisser à l'autre l'opportunité de faire "mumuse" avec ses humains, à moins que l'un d'eux se mettre à travers son chemin. Pour ce qui était de l'être aux étranges pouvoirs, pour le moment il ne semblait pas prêter une attention particulière à la dragonne, alors aussi bien en profiter. Mais il ne fallait pas perdre une seule seconde, alors elle courut. Malencontreusement, sa course fut momentanément interrompue par un homme de main de ce fameux Grey, qui avait la mauvaise idée de pointer une arme dans sa direction. Heureusement pour elle, il ne devait pas être certain de la personne qui se tenait devant lui, sinon il lui aurait déjà tiré dessus. Il n'en fallait pas plus pour qu'elle lui lance une boule de feu en pleine figure. Le pauvre, tenant son visage entre ses mains et hurla de douleur, elle en profita pour se servir de lui. Sautant pour mettre un pied sur lui, pour s'en servir d'un appui pour pouvoir atteindre plus facilement le sommet de la montagne de boite se trouvant juste derrière lui.

Une fois tout en haut, elle se débarrassa du bras excédentaire toujours menotté à la valise en mettant le feu à celui-ci. De là où elle était, elle pouvait voir, enfin surtout entendre qu'il n'en restait pas pour longtemps pour le misérable chef de cette bande de bras cassés. Après tout, qui tire normalement sur un des leurs et surtout qui peut bien se faire détrousser avec autant de facilité. Certes les deux protagonistes avaient des pouvoirs contrairement à eux. L'éclair qui vint de fracasser sur celui qui s'appelait Grey, avait bien faillit frapper Sören dans son passage, une chance qu'elle l'avait évité. Elle avait beau avoir acquis une certaine résistance à la douleur avec le temps, surtout à cause des expériences menées sur sa personne, mais il ne fallait pas pousser dans l'extrême non plus. Là elle aurait fini en dragon cuit juste a point ce qui n'était aucunement dans ses plans pour la soirée.


« Bon je crois que je vais y aller pour de bon moi. »

La minuscule fenêtre par laquelle elle était entrée beaucoup plus tôt était toujours ouverte. Elle passa les mallettes par celle-ci avant de s'immiscer à l'extérieur et de les reprendre.

Alors qu'elle se croyait sortie d'affaire et qu'elle s'apprêtait à prendre l'escalier de secours, elle sentie une présence derrière elle. Son regard changea devenant celui de l'animal mythique dont elle avait hérité les traits tout en gardant la couleur bleue et ses griffes venaient à nouveau de sortir. Laissant les mallettes sur le sol du toit, elle ne laissa pas le temps de s'approcher, qu'elle se retourna en lança une boule de flamme ardente sur celui dont elle ignorait toujours l'identité. Les crocs sorties et mis bien en évidence elle le dévisagea. En temps normal elle l'aurait déjà saisit par le cou pour l'interroger, mais comme ses griffes ne lui avaient rien fait plus tôt et qu'il avait le contrôle de la météo, elle jugea préférable de ne pas trop s'approcher de lui.


« T’es qui? T’es quoi? T’as pas une odeur normale. Qu’est-ce que tu me veux? Si tu veux l’argent, mon joli, il faudra venir le chercher? »

Voilà, l'hyperactive non-confirmée venait de débiter ses questions avec la vitesse qui la caractérisait tout en tournant autour de lui, comme si elle voulait trouver un point faible qu'elle pourrait utiliser à son avantage.
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Dim 30 Aoû - 2:43
CLIK
Keiji avait atteint les toit de l'entrepôt, l'une des zones les plus élevé de la zone et donc l'endroit le plus adapter pour repérer sa cible. Il ne lui voulait aucun mal, seulement discuter. Il n'avait pas prévu que la voleuse se retrouve au même endroit. Il devait l'avoir provoquer par sa présence car elle lui cracha un jet de flamme avant d'exposer ses griffes, prête à attaquer. Il eu juste le temps de dévier les flammes vers sa droite avec une bourrasque de vent avant que ses vêtements en paye les frais. Alors, la voleuse le bombarda...de question et immédiatement, ses soupcons étaient fondé.

-T'a pas changé, dit-il avec un léger soupir, t'a toujours la même subtilité qu'un lavement au napalm.

Il mima ses geste en même temps qu'elle tournait autour de lui. Elle ne se souvenait pas de lui, c'était étrange pour lui, mais après avec l'état mental de cette gamine, un petit peu d'amnésie passagère était possible.

-tu sais, ton masque...y cache vraiment mal ton identité . Soren . oh et garde l'argent. j'étais pas là pour ça.

Il sourit, une idée lui était venu en tête et Soren en était la clé. Il fallait seulement trouvé les bon arguments et Keiji en avait quelques un de haut niveau...du niveau de Soren en fait.

-Mettons que l'on met de côté le coup griffe et ta version a toi du barbecue. Et que l'on associe nos talent pour une cause plus juste pour moi et plus lucrative pour toi.

Il lui tourna le dos, ne cherchant même pas a savoir s'il avait réussi a capté son attention, ni même à la calmer tout court. Il s'en fichait un peu, le pire qu'elle pouvait faire était ruiner sa veste en cuir. Un peu arrogant et trop sur de lui, il l'était.

-tu sais, le cash que tu as pris, il vient des Yakuzas. Ils ont une base d'opération pas loin. Ils stock des armes, leur drogues et leur argent aussi. Ce serait dommage que cette argent se perde dans l'incendie qui va rasé leur planque.

Son objectif était de ralentir, le temps d'une journée, peut-être une semaine avec de la chance, le trafic des criminels dans les rues. Un journée semblait peu, mais c'était tout le contraire. Le transport et la livraison des armes coûtaient énormément d'argent, même chose pour la drogue. Alors, détruire une planque c'était faire perdre des milliers de dollars a la mafia.

-alors, le marché est le suivant, tu m'aide a vidé la planque de toute les armes et la drogue. et en échange, tu garde tout le fric que tu trouvera là-bas. je t'aiderais même a le transporté. je te laisse y penser, je serais au Wasabi, la nouvelle de boite de danse. Ouverte, il y a une semaine, elle se trouve à trois pâté de maison d'ici. t'chao.

Il la salua et une bourrasque de vent le souleva dans les airs où il disparu dans la nuit. Il s'arrêta sur un toit d'immeuble en face de la discothèque pour enlever la poussière et les insectes mort écraser sur sa veste, ce genre de détail était rarement évoquer dans les bd ou les films de super-héros qu'il avait vue. Un peu d'eau de pluie et il était présentable. Il se laissa tombé du batîment pour attérir dans une ruelle et marcha jusqu'au portier dont il serra la main avec une poignet de billet de vingt dollars dans la paume de sa main. A l'intérieur, une jeune femme lui demanda s'il voulait laisser sa veste, il refusa et entra dans la pièce principal où l'ambiance était a son sommet. La musique était bonne, forte et attirait bien des gens sur la piste de danse. Les femmes étaient belle et ne laissait pas le jeune homme indifférent qui aurait préféré oublier sa mission l'espace de quelque minutes. Il alla jusqu'au bar et commanda une bière, qu'il vida au bout de vingt minutes d'attente.

Il n'avait pas choisi cet endroit par hasard, c'est ici qu'il aurait les informations dont il avait besoin pour connaitre le lieu exact de la planque des yakuzas. Il soupira en buvant la première gorgée de sa deuxième bière, il allait devoir cassé quelque doigt pour avoir ses informations. Les yakuzas n'étaient pas du genre coopératif dans ce genre de situation, ils étaient entraîné pour ce genre de situation et s'ils parlaient leur famille en payerais le prix, qui était souvent la mort.
avatar
Sören Savaric
Indépendant
Indépendant
Date d'installation : 21/08/2015
Messages secrets envoyés : 160
Crédit : 298
Copyrights : Neige
Avatar : Laurence Leboeuf
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t101-lorsqu-on-essaye-de-dompter


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Je suis disponible !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Dim 30 Aoû - 7:53
CLIK
Mais comment est-ce qu'il connaissait son nom? Il la connaissait? Si oui, d'où? Était-il de ceux qui s'étaient pris pour dieu avec elle? À l'odeur elle dirait que non. Mais d'où est-ce qu'ils se connaissaient, sans doute de sa brève période de liberté dont elle commençait à peine à recoller les morceaux en triant le vrai du faux. Néanmoins, cela ne l'empêchait pas de se demander qui il était pour elle. Depuis Maxime, paix à son âme, c'était la première personne qui la connaissait et qui n'avait pas l'air d'avoir de liens avec eux qui avaient fait d'elle un rat de laboratoire. Cela avait le don de l'énerver de ne pas être capable de coller un nom à ce visage. Puis il se remit à parler, mais c'était un peu trop long pour elle, ne captant que ces quelques mots yakusas, argent et une rencontre dans une boite de nuit qui porte le nom du truc vert qui est souvent servi avec des sushis. Pour le reste, les lumières d'un autre bateau navigant de soir avait capté son attention. Elle s'était rendu compte que quelques secondes plus tard qu'il était parti. Bon si elle voulait en savoir plus sur cet homme, elle n'allait pas avoir d'autres choix que d'aller à cette fameuse place. Mais avant, elle devait mettre ses précieuses mallettes en sécurité.

Quelques minutes plus tard, elle était enfin rendue à la fameuse place. Elle comprenait tout de suite pourquoi elle n'y avait jamais mis les pieds, il y avait beaucoup de personnes qui attendaient à l'extérieur, elle n'osait pas s'imaginer ce que c'était à l'intérieur. Aussi, préféra-t-elle entrer en douce, aussi pour éviter que le gorille qui servait de portier mette la main sur elle, ce serais-ce que pour l'inviter à entrer, il ne fallait pas qu'elle se fasse remarquer après tout. À l'intérieur, c'était pire, elle allait devoir être vigilante pour éviter les contacts. Malheureusement il y en eut un qui essaya de l'aborder en l'attrapant par le bras.


« Salut m… »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, qu’elle lui avait déjà brisé le nez contre la table.

« Désolé, mais j’aime pas trop qu’on me touche. »

Surtout quand elle ne s'y attendait pas. Suivant son odorat, elle parvint à reconnaitre celle de son compagnon de la soirée et elle finit par s'asseoir à côté de lui. Elle retira son masque, après tout il la connaissait, alors pourquoi le garder?

« Je m’ennuis, c’est quoi la suite? Et puis tu m’as toujours pas dit t’était qui? »

Alors qu’il lui répondait, quelque chose attirait son attention.

« Je reviens dans pas long. »

Ce fut la vérité, elle n'avait pas pris de temps pour revenir… avec un collier en or blanc autour du cou qu'elle venait de voler à une jeune femme qui ne c'était rendu compte de rien. Avec un verre de saké qu'elle engloutie d'un coup avant de déposer le verre sur le comptoir.

« On en était où déjà?... Ah oui, t’es qui déjà toi? »

Elle regarda rapidement autour d’eux avant de le regarder à nouveau.

« Puis c’est quoi la suite de ton plan? Et surtout pourquoi t’as besoin de moi déjà? »

Hey oui! Elle avait un peu "zapper", malgré elle, la partie incendie dont il lui avait parlé tout à l'heure.

« Ça va être encore long d’entendre? Parce que si j’fais rien j’crois que je vais m’endormir… Barman une Sapporo s’il vous plait.  »

Elle mis un billet sur la table pour le barman qui lui apporta ce précieux nectar venu tout droit du pays du soleil levant qu’elle avait bu rapidement en attendant la suite des opérations.
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Mer 2 Sep - 20:54
CLIK
Keiji termina sa deuxième bière quand Soren finit par montré le bout de son nez. Arrivant avec toute la subtilité qu'elle pouvait avoir, c'est à dire aucune. Elle avait un sérieux problème de sociabilité selon Keiji...et un paquet d'autre en avant et arrière plan qui lui pourrissait la vie selon l'avis personnel du jeune dieu. Il laissa tombé ce genre de réflexion quand la jeune dragonne disparu sans lui laisser le temps de dire un mot pour revenir plus tard avec un collier en or blanc autour du cou. Il avait de sérieux doute sur la fiabilité de leur collaboration pendant un moment.

Il imaginait assez facilement qu'elle décide de tout faire raté la phase infiltration par un caprice mental du style, je veux les bagues en or du patron, alors je lui arrache la main. Ce genre de réaction était le moyen idéal de provoquer une fusillade dans un lieu public et provoquer la mort de dizaine de personne dans la discothèque. Mais, Soren était une vieille amie et ils avaient fait ce genre de chose à quelque reprise sans qu'il n'y ait de dommage collatéral ou de victime de balle perdu. Il pouvait se permettre de lui faire confiance, mais gardé un œil sur ses agissement pour éviter un dérapage.


-tu sais qui je suis, dit-il entre deux gorgé de bière, ton cerveau est juste trop éparpiller pour faire la connexion tout seul. Alors, un petit indice s'impose.

Il la regarda droit dans les yeux.

-avec moi, la foudre frappe toujours deux fois au même endroit

Il vida sa bouteille et en demanda une autre, qui arriva quelque seconde plus tard sur le comptoir. Il aimait jouer le carte du type mystérieux, sachant que cela risquait d'agacer la jeune femme a la longue et c'était justement ça qu'il trouvait amusant. Avec ce genre d'indice, il avait aussi envie de lui faire travailler un peu la mémoire, un type comme lui n'était quand même pas si facile a oublier ! Surtout qu'a une époque, il lui avait préparé un des meilleurs barbecue de sa vie lors d'une semaine de camping improvisé. Deux ours grillé et farci avec de la dinde, elle même farci avec des perdrix qu'ils avaient chassé. Le tout arrosé de miel sauvage et d'herbes aromatique. Et pas loin de trente bouteille d'hydromel pour accompagner ça, qu'il avait acheté dans une SAQ. Ils avaient roté ce repas pour soixante personne pendant tout le reste de la semaine.

-le plan, mon plan..est simple..on question, on tabasse un peu ...sans tuer..sinon pas d'info et après on va chercher le fric, on met le feu à leur planque et on s'en va . Et pour être sur d'être au bonne endroit, on emporte le patron de la discothèque avec nous.

La jeune femme montra son impatience et commanda une bière qu'elle vida en quelque gorgé.

-Bon, maintenant tu n'as qu'a me suivre, on va voir le patron. oh et question d'anonymat, j,vais t'appeller Red pendant l’interrogatoire et toi, appel moi blue.

Il quitta son tabouret, paya ses consommations et se dirigea vers la section VIP. Sur la droite de la section, il y avait un escalier, surveiller par un vigil , qui menait jusqu'à la salle des VIP. Keiji attrapa le vigil par la gorge, le tenant a bout de bras comme une vulgaire poupée qui se débattait pour se libérer sans grand résultat. Rendu en haut, il arriva devant une porte fermé qu'il brisa en projetant le vigil dessus. La porte éclata en plusieurs morceau qui s'éparpillèrent dans tout les sens, alors que l'homme terminait sa chute sur une table en verre qui éclata en morceau sous l'impact et les crie de peur des quelque femmes qui étaient dans la pièce. Aussitôt des hommes baraquer tentèrent de bloquer Keiji à coup de poing. Ce dernier alla a leur rencontre, frappant a la gorge son premier adversaire pour cueillir l'autre au visage d'un coup de pied sauté circulaire et plongé, tout de suite après, au sol pour en faire tomber un troisième au sol d'un autre coup de pied circulaire.

Des jeu de jambe et poing s’enchaînèrent jusqu'à ce qu'il ne reste plus de garde debout et que le dernier encore conscient, hormis les jeunes femmes apeurer et blottit dans un coin de la pièce, était de le patron des lieux. Téléphone en main, il terminait de composer un numéro lorsque Keiji venait de mettre a terre son dernier homme de main. Un petit déclic métallique et la lance de kamikaze se déploya complètement, la pointe reposant sur la gorge du patron qui cessa tout mouvement.


-va-s'y, appel tes copains pour voir !, défia Keiji en lui jetant un regard déterminer.

-Vous, dit-il en pointant les femmes qui sursautèrent en même temps, aller vous en tout de suite et pas un mot sur ce que vous venez de voir.

Emportant leur sac à main, les femmes s’éclipsèrent en un éclair sans discuter. Toujours menace d'être embrocher par la lance de Keiji, le patron osa quand même défier Kamikaze.

-tu n'as aucun idée dans quel merdier dans lequel tu plonge petit con, ni a qui tu as affaire

-j'ai affaire a un crétin prétentieux, qui sert de facade au yakuza de new york, répondant au nom de Johnny Akurashi. 32 ans, célibataire, joueur compulsif, une dette de soixante dix milles dollars sur les épaules, parent décédé, recruter dans le clan Boshisti le 12 mai 1992. Consommateur d’héroïne, mais ton addiction est supporté par le clan uniquement parce qu'elle ne nuit pas a leur affaire.

L'air fier du patron se décomposa a mesure que les informations sur lui était dévoilé par un illustre inconnu.

-Mais..de..de..co..co.comment..tu sais ça ?.

-Les gens sont assez con avec les nouvelles technologies. toute ta vie était réuni a un seul endroit, j'ai juste eu a récolté ces informations sans trop d'effort. Le savoir c'est là le vrai pouvoir. En sachant ou frappé pour faire un maximum de dégât, tu peux faire tombé n'importe qui ou n'importe quoi. Red, surveille le, s'il tente quoi ce soit...casse lui un bras.

Il recula sa lance, qui redevint une simple barre de métal d'une dizaine de centimètre qu'il placa dans un étui fixer sur sa ceinture. Puis il se dirigea à l'arrière du bar d'où il sortit des verres et un attirail de bouteille d'alcool divers.'Il jeta quelque glaçon dans deux verre avant d'ajouter en petite quantité du rhum blanc, du jus de citron, d'ananas et d'orange avec un peu de sirop de grenadine et termina avec un soupcon de marasquin et de rhum ambré. il remua le tout avec une tige en métal. Il but une gorgée et satisfait s'exclama.

-pas mal pour une recette trouvé sur internet !.

Il tendit l'autre verre a Soren.

-Planteur des caraïbes, j'adore cette région du globe. Il fait chaud et toujours beau. les plages sont belle, exotique et les femmes..ah bon dieu, il fit mine de se mordre le poing, plus belle que ça y,a pas...quoi que au Québec aussi c'est kif-kif. Sa permet d'enduré la neige au moins.

Il tira un fauteuil jusqu'à Johnny, sirotant une petit gorgé de son cocktail avant de reprendre la parole et de s'asseoir.

-alors voila ce qui va ce passé, Johnny. je vais te posé des questions et si la réponse ne me convient pas..jte casse un doigts. T'a dix chances de resté entier ce soir, alors joue pas au con. et Red qui est là est pas du tout du genre patiente, si elle décide de se mêler de notre conversation..tu vas en bavé un coup et ressortira d'ici dans un sac mortuaire. Et vue le bruit en bas, personne ne t'entendra hurler.

-ton cirque du gentil flic marche pas avec moi connard, cracha Johnny, peu importe ce que tu feras, je dirais rien !.

La main de Keiji attrapa l'index du japonais a une vitesse fulgurante et un craquement écoeurant s'en suivit avec le crie de douleur du patron qui regardait son doigt tordu dans un angle improbable.

-je t'avais prévenu, dit froidement Keiji. Alors, tes patrons ont fait une transactions assez conséquente ce soir, dans le port de Newark- Elizabeth. Je veux savoir le lieux où ils vont entreposé leurs stock avant la distribution. Ainsi que l'endroit où se trouve leur planque d'arme.

-quoi ?..t'es malade, mec !, tu crois que j'ai se genre d'info ?, je gère cette boite c'est tout !. j'suis pas un foutu gps et encore moins le secrétaire personnel de l'oyabu, crétin !. Je sais rien de tout ça !.
Un autre craquement et un hurlement de douleur s'en suivit.

-il te reste huit chance, Johnny. dit Keiji, tes info seront évidement bancal, mais tu parle avec les autres membres du clan, tu entend les rumeurs, les discutions qui tournent autour des actions des gens pour qui tu bosse. Une information évasive, reste une information. Alors, parle !.

-il y a bien..

- oui ?

-il y a deux semaines, j'ai entendu des gars parlé d'un transfert de planque. Plusieurs gars avaient été tuer par le punisher..enfin on sait pas si c'est lui..vue personne en est sortit vivant et c'est pas son genre de laisser une carte de visite...du coup le grand patron a ordonner de changer les lieux des planques..il y a que les lieutenants qui sont au courant des nouvelles localisation.

-et tu a une idée de l'endroit d'une de c'est planque ?.

-non..mais..je peux appeler un des lieutenants pour qu'il vienne ici !.

-ok, appel le.

Johnny obéit et composa un numéro sur son téléphone portable. Puis parla en japonais à quelqu'un de l'autre côté de la ligne. Keiji quand à lui continuait de siroté sa boisson alcoolisé tout en observant le yakuza.

-Il sera là dans dix minutes environ, dit Johnny en fermant son portable

Keiji hocha de la tête avec un léger sourire aux lèvres
avatar
Sören Savaric
Indépendant
Indépendant
Date d'installation : 21/08/2015
Messages secrets envoyés : 160
Crédit : 298
Copyrights : Neige
Avatar : Laurence Leboeuf
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t101-lorsqu-on-essaye-de-dompter


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Je suis disponible !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Ven 4 Sep - 5:57
CLIK
Ainsi, ils se connaissaient réellement?  Disait-il la vérité? Elle le regardait attentivement et il semblait n'avoir aucun tic prouvant qu'il mentait, donc il devait être honnête. Mais d'où est-ce qu'ils se connaissaient et surtout depuis quand? Tout était si confus dans sa tête, elle commençait tout juste à se rappeler de Maxime son meilleur, ce qui avait le don de lui démolir le moral vu comment c'était déroulé leurs retrouvailles. Alors, imaginer si elle devait se rappeler d'une autre personne, surtout avec son problème de concentration? Cela allait être un enfer, un enfer qu'elle allait tant bien que mal surmonter, mais un enfer tout de même. De plus, sur le coup, son indice ne l'aidait pas. Mais elle se le répéta dans la tête durant tout le trajet pour aller à la rencontre des propriétaires des lieux. N'arrêtant même pas d'y penser alors qu'un homme de main étendu par terre, l'attrapa par le pied pour la faire tomber et qu'elle assomma d'un bon coup de talon. Avant d'entrer dans la pièce après Keiji, d'où elle vit plusieurs femmes en tenues qui ne laissaient pas grand place à l'imagination sortir comme des poules pas de têtes.

« Avec grande joie. » Dit-elle alors que Keiji lui avait donné la permission de lui casser le bras s’il bougeait.

Elle alla même jusqu’à prendre amplement place sur le même divan que le criminel, par directement à côté de lui, mais assez proche pour que s’il tente quelque chose elle puisse agir assez rapidement pour le lui faire amèrement regretter.


« Merci. »

Elle se désaltéra de la boisson alcoolisée, avant de déposer le verre vide sur la table. Pour ensuite porter toute son attention sur le yakusa. Observant chacun de ses tics, s'il mentant elle allait le faire savoir. Malheureusement pour elle, il ne semblait pas mentir et il n'avait rien tenté pour s'enfuir. Elle avait même utilisé son ouïe pour écouter ce que la personne à l'autre bout de la ligne lui disait, mais le problème étant qu'elle ne parlait pas du tout japonais.

« Dix minutes ça va être long. »

Elle se tapa le front avec la paume de sa main. Se souvenant d'une interminable attente en plein air avant que le repas ne soit prêt.

« J’me souviens d’toi maintenant, m’enfin pas d’tout, il y avait deux ours sur un feu. »

Le yakuza la dévisagea pendant un instant, avant de prendre la parole.

« Votre partenaire ne m’a pas l’air d’être saine d’esprit. »

À ces paroles ses yeux changèrent rapidement, ses crocs sortirent et elle ne put pas réprimander un étonnant grognement. Non mais! Il était qui pour juger de son mental. Certes, il n'avait pas tort, mais il était qui pour le lui dire ainsi en pleine face? Elle avait bien voulu lui en coller une, pour lui apprendre. Mais elle fut interrompue par une lance, qui vint se planter entre elle et ce qui aurait été sa future victime. Elle regarda rapidement Keiji, avant de dire, en revenant à sa position initiale, alors que ses yeux revenaient à leur état normal, tout comme ses dents.

« C’est bon, j’allais rien lui faire. »

Ce qui était un gros mensonge. Elle espérait tout de même que yakuza à la noix avait bien retenu la leçon, toujours faire attention à ce qu’on dit à une dragonne, même si celle-ci ne l’est qu’à moitié.

Les minutes qui s’écoulèrent, furent les plus longues de toute sa vie, surtout qu’elle se retenait pour ne pas trop agir étrangement à cause de son hyperactivité.


« Youpi, il arrive, mais il n’est pas seul. Ils sont quatre en tout. »

Alors que leur bruit de pas n'étaient pas encore perceptibles à l'oreille humaine, elle les entendait s'approcher d'eux et percevait déjà leur odeur. Le yakuza qui était toujours dangereusement près d'elle se retint de faire une remarque cette fois-ci, de peur que la lance ne soit pas suffisante pour l'arrêter. D'ailleurs elle sortie ses griffes et étendit son bras sur le divan, derrière le mafieux japonais. Sans toutefois le toucher, mais les griffes étaient suffisamment proches pour lui faire comprendre qu'il valait mieux pour lui de ne pas les prévenir de leur présence. Sinon ils allaient partir aussitôt et Keiji et Sören, surtout Keiji aurait fait tout ceci pour rien. Des asiatiques finirent par se pointer le bout du nez et furent quelque peu surpris par le comité d'accueil. L'inhumaine de son bord souriait, elle ne s'était pas trompée, sur le nombre. Maintenant, elle se disait que c'était à son tour de s'amuser avec les hommes de main.

« Toi, tu restes tranquille. »

Elle savait qu'elle avait bien fait de garder les menottes de tout à l'heure qu'elle avait crocheté en venant ici dans le but de peut-être les utiliser. Elle s'en servi pour menotté l'idiot de service à la patte du divan, meuble qui était assez imposant. Avant d'aller s'occuper des caïds. Mais, elle les trouvait trop fragile, bon il faut dire que dans le feu de l'action elle en avait lancé un de toutes ses forces, donc elle n'était pas certaine qu'il ait survécu à l'impact. Pour ce qui était des deux autres hommes de mains, elle les avait mis K.O. avec un coup de pied et un coup de boule. Pour ce qui était du lieutenant, elle le força à se lever en l'attrapant par le collet, alors que celui-ci gémissait parce qu'elle l'avait griffer au visage.

« Tiens pour toi Blue… Désolé je l’ai un peu abimer, mais il parle encore. »

Toujours en le tenant par le collet, elle s'assis et le força à en faire de même.
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Mar 8 Sep - 2:54
CLIK
Keiji avait prit place sur une chaise haute en face du bar, surveillant de temps en temps le patron pour l'empêcher de faire un truc stupide comme s'enfuir ou envoyer un message codé a un allier potentiel dans le bâtiment ou a l'extérieur. Mais il était plutôt passif, plus occuper a lutté contre la douleur en regardant ses doigts cassé. Le calme de l'attente de l'arrivé du lieutenant yakuza fut momentanément brisé pendant un bref moment lorsque la mémoire de Sören se manifesta.

Elle parla du barbecue extra viande qu'ils avaient organisé, provoquant un sourire amusé sur les lèvres du dieu japonais. C'est là qu'il dut intervenir, car le patron des lieux avait lâché un commentaire qui fit voir rouge la jeune femme, laissant voir son aspect dragon pendant un cour moment. Un peu calmé et bloquer par la lance de Keiji, qu'il avait déployé dans le feu de l'action, elle lui répliqua qu'elle n'allait rien lui faire.


*mais oui, pensa Keiji, j'y crois tellement pas deux secondes. *

-évite tout commentaire sur elle, dit-il en regardant le patron terrifier, elle est pas fortiche sur la critique.

Sören l'avertit que les yakuza arrivaient et prédit même leur nombre. Quatre hommes entrèrent dans la pièce, surpris de l’accueil et de l'état des lieux. Ils n'eurent pas le temps de réagir ou de parlé que Sören la furie se jeta sur eux. Keiji eut a peine le temps de terminer sa boisson alcoolisé, ça lui ne l'avait pas vidé d'un trait comme si c'était de l'eau, que les quatre mafieux étaient a terre, hors combat..voir mort pour l'un d'eux. La jeune femme traîna le lieutenant, blessé au visage, jusqu'à un divan. La main sur le visage pour endiguer le sang qui y coulait, Keiji tendit un linge a l'homme pour s'en servir de compresse. Un acte de compassion calculé puisque Keiji avait compris, il y a des centaines d'année de cela que la violence n'était pas toujours la meilleur façon pour obtenir des informations. Faire acte de bonté, même minime pouvait avoir un impact sur le ressentit des gens.

Un petit geste et cela pouvait donné l'impression au Yakuza, que Keiji n'était pas aussi violent que Sören et partageait même un peu de sa douleur du moment. Le lieutenant avait prit le linge et  proférait tout un tas d'insulte dans sa langue natal. Insulte qui concernait Soren, mais également le patron de la discothèque qui répétait sans cesse ''gomen'' qui voulait dire désolé ou pardon en japonais.


-On ne va pas y aller par quatre chemin, déclara Keiji, dite moi ou se trouve votre planque de dépôt d'arme, de drogue, sinon

-sinon quoi ?, tu crois me faire peur, petite frappe de merde, déclara le lieutenant, insolent, tu crois réellement que je vais te dire quoi ce soit sur nous ?

- sinon, continua Keiji loin d'être perturber par les propos de l'homme, je vais te frapper les noix tellement fort qu'elle te sortiront par la bouche. Après, j'te forcerais a les mangé.

Il déroula la manche de sa veste en cuir, dévoilant un brassard d'aspect métallique et noir. Il appuya sur un bouton en plaçant son avant bras devant lui et un panneau rectiligne se déplaça d'un coup en partant de la droite jusqu'à l'extrémité gauche du brassard, provoquant un déplacement de petit panneau de forme carré qui formèrent une plate-forme d'où une lumière s'échappa pour formé un écran tactile holographique.

-souriez, dit Keiji en plaçant l'écran de façon a ce que le visage du mafieu soit dans le cadre de l'écran. Il eut un flash et une image du visage de l'homme apparut sur l'écran, suivit tout de suite après d'un défilement de donné et de fenêtre qui affichait différente image de l'homme en pleine action à différent moment de la journée. On le voyait mangé dans un restaurant, discuté avec des amis ou des collègues, exécuté une ou plusieurs personne dans un endroit isolé ou encore dîner avec sa famille dans sa maison.

-ah voila, dit Keiji avec un large sourire, c'est ta famille ça, non ?.

L'homme ne dit rien, il restait sur place, mais le poing qu'il venait de fermé indiquait qu'il bouillait de rage en imaginant la suite des propos de Keiji. Sur l'écran on pouvait a présent voir une photo de chacun des membres de la famille du mafieux et les informations principal qui était récolté sur eux. Celui de son adolescente de fille était plus rempli a cause des infomations récolté sur twitter, facebook et instagram.

-se serait dommage que eux paye pour ton silence. Ta fille là, mignonne comme tout, elle a seize ans non ?...j'connais des gens qui serait près a tourner un petit film avec elle, pas du genre grosse production, ni pour enfant. Et ta femme..magnifique, serait dommage qu'une voiture lui défonce le visage, non ?. Et ton fils, huit ans, la fierté de son papa j'en suis sur. Sportif, de bonne notes a l'école et tout. Sa serait triste pour toi de le retrouver dans sa chambre, pendu au plafond avec ses propres tripes !

Ses menaces étaient fausses, jamais il ne ferait de chose aussi atroces et cruel, mais Keiji savait également qu'avec la bonne peur installer dans l'esprit d'une personne, on pouvait l'obliger a faire n'importe quoi. Une vieille ruse, cruel, mais diablement efficace.

-espèce de..

-oui je sais, je suis un gros fumier, un tas de merde, on connard sans coeur..on peux passer encore longtemps sur les insultes et parler de nos émotions comme des fillettes, ou passé aux choses plus sérieuse !, déclara Keiji, tu me donne la bonne info que je veux, ta famille n'a rien . tu t'obstine a fermer ta gueule et j'tenvoie une copie de la vidéo de ta fille avec les trente mec qui lui passeront dessus dans les prochaines vingt quatre heures. Personne ne saura jamais que l'info viendra de toi, tu diras t'était ici, pénard a boire un verre ou dans les chiottes avec une cliente qui te roule le sushi ou un client, si c'est ton truc, j'men fou.

-enfoiré, grogna l'homme en le fusillant du regard. Qui me garanti que tu ne mettra pas tes menaces a exécution si je parle ?. Ou que je resterais en vie ce soir. Si tu est capable de trouver autant d'info sur moi en si peux de temps, qui me dit que les membres de mon clan ne fera pas pareil.

- Parce que moi, je suis le meilleur et que malgré mes propos, j'ai un sens de l'honneur. Ta seul garanti est de me faire confiance, rien d'autre.

Un long silence s'engagea entre les hommes, brisé par la musique qui jouait en bas, mais même elle semblait diminuer sur le duel de regard que les deux hommes se livraient. Puis lentement, les yeux du Yakuza déclinèrent vers le bas et lâcha un long soupir. Keiji ferma son ordinateur et remit la manche de sa veste en place.

-Chinatown, il y a un magasin d'électronique entre un salon de massage et un restaurant de nouilles. Le sous sol des trois boutiques nous sert de réserve. Ce soir, on devait s'en servir pour une transaction fait sur les quai. le numéro du magasin est le quatre cent soixante sept.

-Merci, Red on s'en va. Messieurs, je vous déconseille fortement de faire un appel a qui ce soit ce soir ou de parler de ce qui vient de ce passé ici. je le saurais si vous avez parlé et je reviendrais vous faire la peau.

Rendu dehors, le silence dans la ville était des plus agréable et Keiji lâcha même un soupir de soulagement, regardant les rares étoiles visible dans le ciel de New York. L'envie de tout laisser pour simplement se balader dans le ciel sans réel destination lui trottait dans la tête, mais il refoula cette idée et se tourna vers Sören.

-tu préfère t'y rendre par tes propre moyen où tu vol avec moi ?
avatar
Sören Savaric
Indépendant
Indépendant
Date d'installation : 21/08/2015
Messages secrets envoyés : 160
Crédit : 298
Copyrights : Neige
Avatar : Laurence Leboeuf
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t101-lorsqu-on-essaye-de-dompter


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Je suis disponible !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Mer 9 Sep - 7:45
CLIK
Fort heureusement pour le principal concerner, elle ne comprenait aucun mot de japonais. Sinon avec son problème de gestion de la colère, il n'aurait pas eu que le visage marqué de ses griffes. Surtout qu'elle était passée dangereusement proche de le rendre aveugle par mégarde.

Elle ne fut pas en mesure de laisser un petit rire s'échapper d'entre ses lèvres à l'image de Keiji frapper le lieutenant, futur balafré, dans a zone la plus masculine. Puis, elle fut attirée par le mouvement que son compagnon fit. Mais quel étrange accessoire il portait. Est-ce qu'elle l'avait déjà vu l'utiliser? Ou bien était-ce un nouveau jouet? Toujours était-il que ce brassard aurait volontier fait partit des objets nouveaux pour elle qu'elle démonte pour tenter d'en comprendre le fonctionnement. Même si elle avait de gros doutes sur sa capacité à le remonter correctement. Elle regarda attentivement les photographies projeter par ce magnifique engin. Elle crut même en reconnaitre un ou deux collègues de l'homme épongeant le sang sur son visage tout en regardant les mêmes photos. C'était vague, mais elle se souvenait parfaitement qu'elle les avait « rencontré » alors qu'elle était sous l'emprise d'êtres machiavéliques qui vendaient ses services pour des personnes qui n'osaient même pas salir les mains eux-mêmes. Elle ne préféra pas trop y penser rester dans le présent et surveillé les criminels non loin d'elle, alors que l'un d'eux se faisait interroger par son compagnon.

Puis vint un long silence. Elle n'aimait pas ça, malgré le son de la musique diffuser dans le reste de l'établissement, elle trouvait que c'était trop silencieux. Non mais est-ce qu'il allait parler oui ou merde? Elle se retenait pour ne pas essayer de lui cracher le morceau, se disant qu'il allait bien craquer à un moment donner. Après tout, il n'avait plus trop le choix, en ce moment personne ne pouvait lui venir en aide, surtout par les hommes qui lui servaient de gardes du corps.


*Hallelujiah!*

Le silence insoutenable avait fait son boulot, le supposé lieutenant venait enfin de donner l'information pour laquelle ils avaient mis les pieds dans ce lieu. Elle ne se fit pas prier pour sortir de ce lieu, trop de personnes à son goût. Elle devait faire des pieds et des mains pour éviter de toucher un inconnu. C'était à se demander comment toutes ses personnes réussissaient à respirer, elles étaient entassées comme des sardines. Ce n'est qu'une fois avoir réussi à mettre un pied à l'extérieur qu'elle pue enfin respirer. Keiji lui proposa d'aller ensemble à leur prochaine destination en volant. Si elle répondait oui, est-ce qu'ils allaient voler à la superman? C'est-à-dire en la prenant dans ses bras, si c'était le cas elle n'aimerait pas et elle ne voyait pas comment on pouvait voler avec quelqu'un d'autre autrement. Est-ce qu'elle avait déjà vole avec lui ou non? C'était un comble, parce qu'elle était une demi-dragonne qui voudrait bien voler elle-même, certes elle pouvait voler, lorsqu'elle perdait le contrôle, mais elle ne se souvenait plus de ces moments-là.

« J’préfères y aller par mes propres moyens. »

Chose qu’elle fit en se rendant dans le Chinatown.

« Bon il avait bien dit un magasin entre un salon de massage et un restaurant de nouilles... Bah ouais c'est ça… Merde ce salon est vraiment plus que louche, pourquoi je n'ai jamais de bouchon quand j'en ai besoin? En tout cas ils devraient avoir des murs mieux insonoriser. Allée reste concentré. »

Elle regarda le magasin d'électronique, à regarder par les fenêtres on pourrait dire qu'il était fermé. Mais elle serait bien comment entrée. Certainement pas par en avant où n'importe quel passant pouvait la voir. Cependant, comme tout magasin, il devait avoir une entrer réserver aux employés, qu'elle trouva en faisant le tour et crocheter la serrure fut un jeu d'enfant. Pour le reste des opérations, elle se disait qu'il était peut-être préférable d'attendre Keiji en espérant ne pas tomber nez à nez avec les yakusas.
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Sam 12 Sep - 21:23
CLIK
Passant au dessus des nuages et survolant les nombreux quartier d'une partie de la grande ville de New York, Keiji glissait sur les courants ascendant et descendant de l'air, modifiant leur force d'un simple mouvement de la main ou par la seul force de sa volonté. Il arriva finalement a destination en quelques minutes, pensant arriver ici avant Sören, il fut surpris de voir qu'elle arrivait pratiquement en même temps que lui et l'attendait au point de rendez-vous. la plupart des boutiques était fermé a cette heure-ci, bien que certaine reste ouverte vingt-quatre heure sur vingt-quatre. Il soupira en voyant que le restaurant de nouilles étaient fermé, l'envie d'une soupe au boeuf lui trottait dans la tête depuis bientôt vingt bonnes minutes et plus il pensait a manger, plus il avait et plus il avait envie de manger, etc. Et l'idée d'être privé d'un bon et long repas le rendait grognon.

-Aller, on y va, dit-il a Sören en s'approchant d'elle.

Dégainant son sabre, il perça le tapis métallique qui bloquait l'entré du magasin et en découpa une parti avant d'enfoncer la porte d'un puissant coup de pied qui fit un boucan d'enfer, brisant le ver sur le comptoir, les appareil électronique sur les étagères, ainsi que les étagères elle-mêmes. Mais, une fois une partie du magasin sans dessus dessous, c'était le silence complet. Pas une seule note du système d'alarme était audible, ni de lumière a détecteur de mouvement, ni de caméra. Cet endroit servait de cachette pour des trafiquant d'arme et de drogue, personne n'était assez stupide pour venir braquer ce magasin qui était sous la protection de la mafia japonaise. Donc un système d'alarme était obsolète, sans compter que si une patrouille de police venait ici pour un incident quelconque, une fouille légère des lieux seraient faites et leur cachette découvertes. Mais les lieux étaient quand mêmes surveiller la nuit, la preuve étant qu'une meute de chien sautèrent sur Keiji. L'un d'eux referma sa mâchoire autour de sa gorge et mordait de toute ses forces, alors que deux autres s'occupaient de lui mordre les bras. Mais même la force maxillaire des doberman n'étaient pas suffisante pour renverser le jeune homme, ni le blesser. Ce dernier était plutôt amusé et se tourna vers Sören, un grand sourire aux lèvres.

-regarde, me suis fait des nouveaux copains !, dit-il avec un ton niai

L'idée de faire du mal a ses animaux le rendait malade, mais il n'avait pas d'autre option pour s'en débarrasser. Il était juste hors de question de les tuer. Alors, il chargea sa mains gauche d'éclair, ses yeux avaient prit un teint bleu vif et lançaient des petit éclair, puis il toucha l'épaule d'un des chiens. ce dernier couina de douleur et tomba sur le sol, ne bougeant plus un muscle. Les deux autres subirent le même sort. Ils seraient réveiller d'ici quelque minutes, mais d'ici là, ils seraient partit. Il se dirigea vers le fond du magasin. De là, il ouvrit la seule porte visible qui menait au sous-sol par un escalier en bois.

Le sous-sol était plutôt vaste et pour cause, puisque comme le Yakuza l'avait dit, les murs de gauche et de droite avait été abbatut pour plus d'espace. Des râtelier d'arme de différent calibres étaient posé sur le mur du fond avec devant des tables couvertures de sac de plastique remplit de poudres blanche ou des boites contenant des sachet remplit de petites pilules. Au centre, il y avait un divan, vide et une télé, allumer, monter sur un meuble en bois. Une petite table était placé a côté du divan et dessus, il y avait un cendrier sur lequel était posé un gros cigare qui fumait encore et rependait une forte odeur de tabac dans l'air.


-c'est un piège, murmura-t-il, reste sur tes gardes

A ces mots, une vague de froid le frappa de plein fouet et le bruit de craquement résonant dans ses oreilles alors qu'il tombait sur le sol. D'un coup, quelque chose se jeta sur lui et commençait a le frapper au visage avec quelque chose de dur et lourd. Les yeux mit clos, il tenta de voir son adversaire, mais la violence des coups lui bloquait tout chance de visibilité, mais il pouvait sentir son corps sur lui et sa position. D'un mouvement du poignet, il donna un coup de lame rapide et son adversaire plongea pour éviter le coup, le libérant du même coups et lui permettant de se mettre debout. Il vit alors que son adversaire était un homme et que Sören était au prise avec quelqu'un également. Ce dernier avait les mains rougeoyante, comme recouverte de bronze en fusion, mais une seconde observation lui permit de constater que ce n'était pas du métal en fusion, mais littéralement de la lave organique et que le reste du corps de l'homme était parcourut de veine rouge et que ses yeux n'était plus que deux orbes chauffer a blanc.

Son adversaire était tout le contraire, ses mains étaient recouvertes d'une épaisse couche de glace de forme ovale qu'il utilisait comme massue et son corps dégageait sans cesse une vague de froid qui recouvrait lentement les lieux d'une fine couche de givre. Le Yakuza le chargea, frappant avec une rapidité surprenante compte tenu du poids de ses armes, mais Keiji était plus rapide et évitait sans problème les attaques de son adversaire. Il passa a l’offensive, son poing se heurta a celui recouverte de la boule de givre de son opposant et se brisa en centaine de morceaux. Il enchaîna par un autre coup de poing au visage, suivit d'un coup de pied au menton envoyant de ce fait son adversaire au sol.

Il était sur le point d'assister Sören avec son adversaire quand il remarqua qu'une partie du sous-sol était en feu. Était-ce la faute de la dragonne ou du Yakuza qu'elle affrontait, il ne pouvait le dire. Il fit un pas et réalisa qu'il en était incapable, regardant ce qui l’empêchait de bouger, il vit que sa jambe était entourer de glace et que son autre pied recevait le même traitement. Il vit alors que son adversaire avait recouvrer ses esprits et partait de nouveau a l'offensive. Ils s’échangèrent des coup de poing, chacun tentant de passer la garde de l'autre, mais même si le Yakuza arrivait a frapper le jeune homme, ses coups ne provoquaient pas grand dégât sur le beau visage de son adversaire. Les mains charger d'énergie, Keiji dévia une autre attaque de son adversaire avant de projeter une décharge électrique sur le torse de son adversaire, le propulsant vers l'arrière et l'envoyer heurter une table pleine de drogue qui se brisa sur la violence du choc, répandent toute son contenu sur le sol.  Il brisa la glace sur ses jambes a grand coup de poing et se dirigea vers le corps de son adversaire qui se relevait déja et semblait n'avoir aucune séquelle des coups porter par Keiji.

Ce qui le troubla quelque peu. Aucun humain, même mutant, n'aurait put survivre a la violence des coups de Keiji. Ce qui le poussa a réfléchir a la nature réel de son adversaire, ce dernier forma des lames de glace dans ses mains et fonça vers Keiji avec détermination. Le dieu japonais n'eut d'autre alternative que de reculer de quelque pas pour dégainer son arme, son sabre en main il bloqua les lame, passa par dessus la garde de son adversaire avant que sa lame de glisse sur la gorge du Yakuza et découpe la chair, les muscle et l'os du cou. La tête roula sur le sol, alors que le corps se brisa en millier de petit cristaux de glace en touchant le sol. Son adversaire n'était pas humain ou ne l'était plus depuis longtemps, seul la magie pouvait altérer un corps ainsi et provoquer une destruction du corps de cette façon. Les yakuza avaient donc des sorciers dans leur rang ou avait marchander avec l'un d'eux pour acquérir de tel pouvoir. Peut-être était-ce l'oeuvre d'un démon, leur âme ou celle d'une autre personne contre un pouvoir de ce genre. Sorcier ou démon, Keiji allait devoir enquêter, mais pas ce soir.

L'homme de feu était toujours en vie et donnait du fil a retordre a Sören, si bien que Keiji s'en mêla un peu en projetant de violente bourrasque de vent sur lui. Ce dernier tenta de cracher du feu sur le jeune homme, mais le cône de flamme ne fit même pas dix centimètre qu'il disparaissait sous la force du vent et le corps de l'homme perdait peu a peu cette couleur rougeoyante jusqu'à reprendre un teint normal.


-tue le maintenant Red, il est vulnérable, dit-il en stoppant son attaque.
avatar
Sören Savaric
Indépendant
Indépendant
Date d'installation : 21/08/2015
Messages secrets envoyés : 160
Crédit : 298
Copyrights : Neige
Avatar : Laurence Leboeuf
---------------✄---------------
http://age-of-glory.lesmots.net/t101-lorsqu-on-essaye-de-dompter


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?: Je suis disponible !
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Lun 14 Sep - 7:32
CLIK
À l'intérieur de la boutique c'était trop silencieux à son gout, même pas une alarme. Certes il fallait être vraiment suicidaire pour vouloir s'en prendre à une cachette de yakuza et ils devaient avoir leur propre moyen pour protéger leurs trésors. Mais avec le silence qu'il y avait, elle commençait presque à ce demander s'ils étaient à la bonne place ou bien si c'était de vrais yakuzas. Ses doutes se résorbèrent rapidement lorsqu'elle entendit des bruits de griffes sur le plancher et vit trois chiens sautés sur Keiji? Elle se demandait bien pourquoi ils s'en prenaient tous à lui alors que c'était elle qui se promenait toujours avec un morceau de viande fumée et ou séché sur elle au cas ou qu'elle ait une fringale.
« C’est ce que je vois. »

Avait-elle dit en souriant. Elle l'aurait bien aidé à se débarrasser des clébards, mais il semblait plutôt bien s'en tirer. Au lieu de cela, elle préféra aller vider l'argent de la caisse enregistreuse. Sans clé ni code, avec sa force elle n'eut aucun mal à l'ouvrir. Elle ne pris même pas la peine de remettre le tiroir en place puisque son compagnon avait réussi à se départir des canidés qui avaient essayé avec tout leurs forces de le blesser sans aucun succès.

Elle le suivie jusque dans le « sous-sol » où elle décelait une odeur de tabac bruler. À peine Keiji, eut-il le temps de lui conseiller de rester sur ses gardes qu'ils se firent attaquer. Alors qu'il avait droit à Mister Freeze, de son bord elle avait droit à un être constitué de roche volcanique rouge à cause de la chaleur  et de magma en fusion. Elle n'eut pas le temps de réagir qui l'avait plaqué contre le mur.


« Il faut que je te dise quelque chose d’important. T’as vraiment une haleine de chacal. Sérieux le rince bouche tu connais pas? »

Cet être là n'avait pas une force humaine, il était bien plus fort et que dire de la chaleur qui se dégageait de son corps. La peau de la dragonne résistait à cette chaleur, mais elle ne pouvait pas en dire autant de ses vêtements, il fallait vraiment qu'elle le décolle d'elle. De plus, il devait avoir la même force qu'elle, si ce n'était pas plus. Elle eut une idée, l'aveugler en lui crachant du feu au visage, brulant pas la même occasion ce qui se trouvait derrière son adversaire. En profitant pour dégager ses bras, elle l'agrippa par les épaules et lui donna un coup de tête aussi fort qu'elle le pouvait.  L'attaque eut pour effet de faire reculer son adversaire de quelques pas et donner à l'assaillante un « joli » front fendu. Elle n'attendit pas qu'il s'en remette pour lui donner un coup de coude au visage. Suivi d'un coup de pied dans le ventre qu'elle n'eut pas le temps de finaliser, puisqu'il venait de l'attraper et la lança à l'autre bout de la pièce. Son envoler fut arrêté par une étagère en bois qui se brisa sous l'impact. Elle évita de justesse la coulée de lave provenant des bras magmatiques de son adversaire. Il n'en fallait pas moins pour que ses yeux révèlent sa véritable nature et que ses crocs et ses griffes se présentent. Elle fonça vers lui les poings en feux. Un combat acharné s'en suivi entre les deux ennemis du moment. Chacun frappant l'autre avec autant de force que possible en espérant que l'autre finisse par céder aux attaques. Les deux avec leurs pouvoirs combinés ne s'étaient même pas aperçu du brasier qu'ils avaient causé dans le sous-sol trop occuper à vouloir mettre l'autre KO. Les mains toujours couvertes de ses flammes elle lui assénait des coups de griffes, elle essayait surtout de viser les yeux, au moins si elle le rendait aveugle, ne serait-ce que pour un court instant elle pourrait tenter de prendre l'avantage. Mais il réussissait à esquiver les coups au visage. Heureusement de son bord, alors qu'il voulait répliquer avec son poing de magma, elle bloqua l'attaque, attrapa solidement son bras et le fit passer par-dessus elle pour qu'il fracasse le bureau qui se trouvait derrière elle.  Sautant pour donner plus d'élan pour le coup qu'elle allait lui donner, l'attaque ne put jamais se rendre à bon port, puisqu'avec ses jambes il lui fit heurter de plein fouet le plafond. Décidément elle allait avoir surtout mal au dos le lendemain, surtout qu'une partie du plafond venait de s'effondrer sur elle. C'est là qu'elle vit qu'elle commençait tranquillement à avoir des écailles noires sur les mains, ce qui n'était pas bon signe.

« Merde pas maintenant. »

C'était comme si son autre personnalité, pensait qu'elle devait intervenir pour gagner le combat. Mais justement elle avait déjà assez de l'autre à combattre sans en plus ajouter la deuxième personnalité qu'elle devait retenir, car elle le savait bien celle-ci n'allait pas se contenter d'un seul mort. Elle s'extirpa des débris pour voir que Keiji de son bord avait réussi à se débarrasser de son homme de glace et qu'il lui venait en aide. Il ne fallut pas lui répéter deux fois pour que, bien que boitant,  elle s'approche de l'homme qui reprenait des teintes normales pour un être de son espèce et qu'elle lui plante ses griffes dans le thorax pour lui arracher le cœur qu'elle jeta dans le feu. Le combat finit elle pouvait elle aussi reprendre son aspect de tous les jours

« C'était quoi ça? Pourtant, ils avaient une odeur d'humain. »

Une partie de ses vêtements bruler, elle s'avança vers Keiji en se forçant pour que cela ne paraisse pas qu'elle s'était fait blesser à la jambe droite, elle avait un sale fierté après tout la dragonne.

« En tout cas je crois que pour l'argent va falloir que j'oublie ça. C'est triste plein de billet qui partie en fumée. »

En se battant les deux « idiots » avaient trouvé le moyen de faire fondre la porte du coffre-fort et ainsi de mettre le feu à l'argent.

« J'crois qu'on sortit. »

Sur ce elle s'empressa de gravir les escaliers et de sortir du bâtiment dont les flammes prenaient rapidement possession.

« J'sais pas pour toi, mais moi j'ne compte pas rester plus longtemps ici. Donc à la prochaine peut-être. »

Sur ce elle s'engouffra dans les rues de New-York en destination de ce qui lui servait de maison.
avatar
Keiji Hanatori
PROA2C
PROA2C
Date d'installation : 24/08/2015
Messages secrets envoyés : 32
Crédit : 152
Copyrights : aucun
Avatar : Akanichi jin
---------------✄---------------


Où j'en suis au niveau RP
Dispo ?:
Mes Rps:

Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren) Mer 16 Sep - 8:24
CLIK
Le chaos était terminé, mais les flammes avaient gagné du terrain jusqu'à envahir une bonne portion du sous-sol. Les cartons et leur contenu étaient les premiers toucher, suivit des tables, des meubles et bientôt les armes seront atteint. Une explosion s'en suivraient fatalement lorsque les flammes glisseront jusqu'au stock de munition et d'explosif. L'immeuble s'effondrerait probablement ou provoquerait un incendie dans le quartier. Des vies seraient alors en danger, des civiles et des employés de la ville charger de la sécurité, comme les pompiers, les policiers et ambulanciers. Keiji était-il prêt à provoquer autant de chaos pour la destruction d'un cache de gangster ?. Ce moment de réflexion fut interrompu par les paroles de la dragonne.

-ils sont humain, dit-il en clignant des yeux pour revenir a la réalité, du moins ils l'étaient avant d'avoir ce genre de pouvoir. Quelqu'un ou quelque chose le leur à donné en échange de quelque chose. Qui ou quoi, je n'ai pas de réponse pour le moment.

Mais, il en trouverait et stopperait ce nouveau trafic avant qu'une catastrophe se propage dans la ville ou le monde. Il devra enquêter, chercher des indices, jouer de ses contacts pour avoir des réponses et suivre des pistes, il aurait peut-être même besoin de l'aide des agents du PRO2AC..enfin, peut-être pas, si la menace est gérable. Un regard sur le coffre-fort, des milliers de billets vert qui partaient en fumée, une somme colossale perdu et la dragonne fuyait l'endroit sans demander son reste. Keiji la suivit, sans courir par contre, rien ne pressait. Elle était partit pour de bon cette fois, le jeune homme la salua d'un geste de la main. Le sol trembla et un jet de flammes sortit de l'immeuble, entourant le dieu japonais dans un tourbillon de chaleur intense pour atteindre l'étage au dessus. Un geste de la main, les yeux fermé pour se concentrer un moment et le vent repoussa les flammes. Froid et vif, trop puissant pour laisser une seule braise se propager comme un virus ravageur. Les immeubles étaient sauvé, les vie également, une partie de la cachette des Yakuza étaient détruite avec leur précieuse marchandise. Les sirènes de police résonnèrent dans les rues et on pouvaient voir le reflet de lumière bleu et rouge de leur phare. La patrouille serait là dans quelque minute, découvrirait les dégâts et tout une escouade viendrait les rejoindre. Les journalistes se donneraient a coeur joie sur ce genre d’événement. Spéculation sur les causes, enquête sur la drogues, les armes et un autre dossier serait ajouté a celui des Yakuza. Keiji ne donnerait pas sa version des faits, il était déjà loin. Loin de tout ce bruit, de ces conversations ou interrogatoire.

Il était au dessus d'un quartier plus tranquille et descendit jusqu'à atteindre un immeuble spécifique et cogna légèrement a la porte frappé du numéro seize. Le ravissant visage d'une femme aux long cheveux noir avec des lunettes au monture carré qui encadrait de magnifique yeux bleu clair l’accueillit avec un sourire, au début timide et après ravit. Un regard échanger, puis un baiser et elle le tira a l'intérieur de son appartement en le tirant par le col de sa veste. La porte se referma derrière les deux amants d'un soir, mais qui n'étaient pas inconnu pour autant. Keiji l'avait rencontrer sur le net, dans un forum de discutions sur les nouveaux produits informatique et quelque rendez-vous plus tard, ils étaient amant. Elle était marié, alors leur relation était sans attache. Son mari était en poste a Chicago pour trois mois et Keiji la visitait parfois pour passé un moment doux et agréable comme ce soir. Quelques heures de passion, de caresses et de douceur, puis ils restaient dans le lit. Elle dormant, la tête posé sur son torse, les bras enlacés autour de lui en affichant un léger sourire au coin des lèvres. Lui, fixant le plafond de la chambre à coucher, en pleine réflexion et lui caressant distraitement la tête. Il finit par sombrer dans un sommeil sans rêve, la fatigue de cette nuit hautement agité l'avait finalement rattraper.


rp terminer.
Contenu sponsorisé
---------------✄---------------


Marvel Age of Glory

Re: Infiltration improviser (pv Soren)
CLIK
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [climatisation] Problème infiltration dans l'habitacle : évacuation clim bouchée
» Les Gammes Blues Pentatonique Majeur & Mineur
» Quand infiltration rime avec séduction [Calliopée - Enguerrand]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel → Age of Glory :: Marvel Age of Glory, Game :: Les autres quartiers de New York :: Staten Island-